La saga du chauffage continue! Jean-Yves a ajusté la température puisque le système ne semblait pas chauffer suffisamment, mais ça n'a rien changé dans notre chambre. Nous devons être tombé sur LA chambre avec le problème de chauffage. Le petit réveil affichait toujours aux environs de 15.7-15.8degrés. Et le froid a fini par rattraper Ani... son nez qui coule n'a rien à voir avec des allergies. Elle a une congestion dûe à un rhume! Vous devriez l'entendre: elle barle du dez....

Ce matin, nous devions aller au marché, à Nogent-sur-Seine. Dans l'énervement de l'anniversaire de Évelyne (la madame du Pub), il y a eu oublie de demander la clé de la voiture au directeur hier soir. Même en ayant la clé en fin d'avant-midi, nous serions trop tard. Le marché ferme à midi! Rien ne nous empêche d'aller à Nogent malgré tout, il y a d'autres magasins après tout!

Sauf que, par ici, les magasins ferment de midi à 14h! Alors nous devons attendre! Au moins, ça nous donne le temps de diner un peu... Ani mange du pâté et du fromage et... qu'est-ce que tu manges Ani? Fromage de tête! Le fromage de tête (ou tête fromagée) n'est pas un fromage. Ça ressemble à un pâté avec beaucoup de gelée (comme de la galantine). Moi je savais ce que c'était, mais pas Ani. Ni Manju! L'écrivaine du Népal peut lire le français et le mot "tête" sur l'emballage a semblé l'inquiéter. Elle ne voulait pas manger du cerveau ou n'importe quoi provenant d'une tête. Pendant ce temps, Ani mangeait quelques bouchées de ce fromage de tête. Moi, j'essayais de convaincre Manju que ça n'avait rien à voir avec une tête, que c'était juste un nom comme ça... mais elle ne me croyait pas, craignant sûrement que j'essaie de lui faire manger du cerveau à son insu.... Elle avait raison! La tête fromagée est une gelée fait à partir de morceaux comestibles d'une tête de porc! (incluant le cerveau!)   Et Ani venait d'en manger! héhé!

14h arrive et nous partons donc pour Nogent-sur-Seine. Manju conduit, Alan est co-pilote, pendant que Yuka, Ani et moi nous squeezons sur le banc en arrière (qui n'a pas de ceinture de sécurité en passant...) .   Ça commençait drôle... D'abord, Manju a eu besoin d'insister beaucoup pour que son siège s'enclenche en position. Ensuite, il faisait un peu froid dehors, alors le char a eu un peu de misère à partir (comme ça arrive régulièrement par chez nous). Sauf que Manju et Alan ne semblaient pas connaître ces effets du froid sur le véhicule et riaient de voir l'auto qui s'entêtait à ne pas démarrer. En plus, il y avait de la buée à l'intérieur du pare-brise, ce qui avait l'air d'un autre problème grave. Les essuies-glace n'avaient aucun effet! Juste à l'essuyer avec sa main ou un linge cette buée à l'intérieur! héhé! Que de péripéties! Et nous n'avions même pas encore quitté le Camac!

Quand nous sommes finalement partis, nous avons remarqué que le niveau d'essence était TRÈS bas... Il semblerait que c'est compliqué pour faire le plein dans le coin puisque beaucoup de station-service nécessite l'utilisation de la "carte bleue". Je sais pas c'est quoi, mais c'est pas de l'argent cash. Il fallait qu'on trouve une station qui prendrait nos Euro. Nous avions à peine quitté le Camac que Manju nous informe qu'elle vient d'un pays où les gens roulent sur le côté gauche... Ça serait mieux qu'on s'assure qu'elle reste du bon côté... "RIGHT SIDE MANJU, RIGHT SIDE!".    Ah oui, pis le speedomètre ne fonctionne pas non plus dans la voiture... Toute une aventure!

Le trajet Marnay-Nogent prend moins de 10 minutes en voiture, RIGHT SIDE!. En arrivant, notre priorité était la station-service. Nous avons roulé un peu dans la ville, STAY RIGHT MANJU, jusqu'à une grosse épicerie avec un endroit pour faire le plein juste en face! Good! Il y a quatre pompes avec un line-up de 3-4 voitures à chacune! Par chez nous, je vois rarement plus d'une voiture qui attend pour mettre du gaz, sauf dans des circonstances particulières (prix du litre).  Alan en a mis pour 15 Euro (à 1.16Euro le litre,  1.62$CAN).
2006_01_14_essence

La grosse épicerie est l'INTERMARCHÉ. C'est un genre de Loblaws, un endroit où on peut acheter de la bouffe, des bobettes ou des bébelles. Ani et moi avons parcouru les allées à la recherche de trucs à acheter mais nous étions un peu confus. Ça prend du temps pour  bien distingué tout ce qu'il y a sur les tablettes, beaucoup trop de nouvelles informations en même temps! Nous avons toutefois remarqué le très long comptoir de yogourts et aussi celui de la crème glacée. Je dirais 3 fois ceux du Super C à côté de chez moi! Plusieurs autres trucs ont capté notre attention. Par contre, ça nous sert à rien d'acheter de la bouffe puisque le Camac la fournie. Les "cochonneries" ne sont toutefois pas fournies, mais avons nous vraiment besoin d'acheter des bonbons ou des chips quand on a pleins d'affaires bonnes pour la santé dans le frigidaire? Ma réponse serait habituellement: "Je veux des bonbons quand même" mais là, nous avons décidé de faire différent... Notre seule grosse dépense fut d'acheter des céréales sucrées pour le déjeuner... Miam, des Golden Grahams!
2006_01_14_intermarche

Après le supermarché, nous sommes allés à la pharmacie pour Ani qui voulait quelques chose pour son nez. Quand je dis pharmacie, je dis vraiment juste pharmacie. C'est pas du tout un Jean-Coutu. Oubliez ça d'acheter du papier de toilette, une carte de souhait ou le dernier CD de Star Académie. Ici, on vends seulement des médicaments. Quelle chance, c'est en plein ce dont Ani a besoin!

Nous avons jeté un dernier coup d'oeil sur Nogent-sur-Seine avant de revenir au Camac. Cette ville me faisait penser à d'autres que j'avais vu en Allemagne pas loin du père de Ani (Tuttlingen, Villingen...). Allez comparer avec les photos de notre blog "Ani et Maxime à Berlin"...
2006_01_14_nogent

C'est moi qui a conduit pour revenir! Y a rien là! Carrefours giratoires, pas de problèmes! Transmission manuelle, je vais m'en sortir! Panneaux de signalisation différents, on peut deviner ce que ça veut dire! Pas de speedomètre, 4ième vitesse sur la grande route, 3ième sur le boulevard et 2ième dans les petites rues! Amenez-en des défis! héhé!
2006_01_14_conduire

Et bien sûr, même si je me concentre sur le chemin, rien de m'empêche de regarder le beau paysage...
2006_01_14_cheminees

Le repas du soir n'est pas préparé par le Camac la fin de semaine. Chaque artiste devrait s'occuper de sa bouffe mais Ani et moi avons voulu faire un rosbif pour tout le monde. La pièce de viande ne ressemblait pas à ce que j'ai l'habitude d'utiliser pour le rosbif. Pis le four ne ressemble pas non plus à ce que j'ai l'habitude d'utiliser... Sur le bouton rond, ce ne sont que des chiffres d'écrits, pas les températures! Faque j'y suis allé au pif, me disant que 300F s'était à peu près vis-à-vis le 5... J'ai cherché sur Internet pendant la cuisson pour savoir à quoi correspondaient ces chiffres... Figurez-vous donc que c'est très simple! Il ne suffit que de multiplier par 30 pour avoir la température en Celsius! (qui faut reconvertir en Fahrenheit après) facile! 5=pas mal 300F... j'ai eu un bon pif!

Sauf que le résultat n'était pas très génial... Je ne sais pas précisément quel a été le problème (chaleur du four, temps de cuisson, pièce de viande) mais le rosbif était raide. La pire viande que je me rappele d'avoir fait cuir... Quand tout le monde a commencé à manger, un silence s'est installé. Même le très volubile Alan restait muet. Je crois qu'ils ne me laisseront plus cuisiner les prochaines semaines...

Après avoir écouter un film pas pire, "Eternal sunshine of the spotless mind", nous sommes retourné à notre chambre. Wow il fait chaud! 19.7!!!! Ani avait rebranché la petite chaufferette! héhé! Nous allons pouvoir nous coucher dans une ambiance beaucoup plus près du seuil de confort! yé!