Ça va mal, ça va mal, ça va mal! Aujourd'hui c'était vraiment une journée à oublier pour moi. Ce sont les problèmes et les embûches qui font qu'une histoire est intéressante. (je sais puisque je suis non seulement écrivain, mais aussi maître de jeu à Dungeon & Dragon). Alors, voici une journée très "intéressante"...

Tout a commencé ce matin, en déjeunant. Je ne sais pas comment j'ai réussi à faire ça, mais je me suis mordu le dessous de la langue, en arrière à gauche. Ça fait mal en sivouplait! Si ça n'avait été que de ça, la journée aurait été quand même bien.

Le midi maintenant... Il restait de la baguette pour me faire un sandwich. Je n'ai pas eu la chance de manger de la baguette souvent (elle disparaît vite). J'en ai donc profité! Elle sortait du congélateur et était encore gelée... Mais ce n'était pas un vrai problème puisqu'il y a un micro-onde à notre disposition. J'aidonc réussi à faire mon super-sandwich baguette... sauf que je ne pouvais pas bien ouvrir la bouche. Voyez-vous, j'avais échappé ma brosse à dents derrière le lavabo dans un coin poussiéreux il y a quelques jours. Je l'avais bien nettoyée avant de m'en resservir mais ça ne fut pas suffisant... Depuis, j'ai un espèce de petit feu sauvage qui m'a poussé dans le coin de la bouche, qui m'empêche de l'ouvrir normalement. J'ai donc pris de petites bouchées, qui furent tout aussi difficiles à mastiquer à cause de mon dessous de langue mordu.

Plus tard, il était temps de réserver nos billets d'avion. Quand j'ai à nouveau consulté les prix hier, ils avaient baissé! Aujourd'hui, par contre, ils avaient remonté. Pas de chance. Je fais donc la réservation avant que ça augmente plus. Paris-Mulhouse (prononcer Mulouze), ensuite Mulhouse-Berlin et finalement Berlin-Paris. Juste avant de confirmer l'achat, je vérifie attentivement nos noms. J'ai lu sur un review qu'un gars avait dû payer un montant supplémentaire à l'embarquement puisque son nom n'était pas écrit de la même façon que sur ses pièces d'identité. Je jete aussi un coup à aux vols, Mulhouse, Berlin, Paris. J'appuie sur confirmer.

J'obtiens mon numéro de confirmation (donc ma carte de crédit vient de se faire charger 305Euro). Juste en dessous, il y a la liste des vols: Paris-Mulhouse (ça c'est correct), Mulhouse-Berlin (ça va aussi), Paris-Barcelone (heu quoi!?!?)  Je viens d'acheter un vol PARIS-BARCELONE! Qu'est-ce qui s'est passé?

D'abord, le vol Paris-Barcelone est celui qui se met par défaut dans la sélection des destinations (ce qui est tout à fait imbécile, ça devrait être rien par défaut). À un moment durant ma sélection de vol, j'ai probablement fait un Refresh ou Back qui a changé mon dernier vol pour Paris-Barcelone. Quand j'ai jeté un coup d'oeil sur la liste de mes vols avant la confirmation, j'ai passé un peu vite (après tout, ça fait combien d'heures que je passe sur ce site depuis les trois derniers jours?). Il faut dire aussi que Paris-Barcelone, quand on regarde vite, ça peut avoir l'air de Berlin-Paris.

Bref, je suis foutu. EasyJet de fait pas de remboursement. Je peux bien croire que c'est moi qui a cliquer sur "accepter", mais c'est leur truc par internet qui a choisit ce que je voulais pas. Bon, appelons le service à la clientèle. Je prends le numéro ainsi que ma carte d'appel et je monte à la salle à manger où se trouve le téléphone...

...Il n'y a plus d'électricité. Il fait noir. Je ne vois rien du tout. Bon ok, on se débrouille! Ma montre éclaire un peu alors je m'en sers pour voir ce que je signale. "Votre balance est de 3,50Euro" me dit la voix électronique à propos de ma carte. Ce n'est pas un problème, ce le montant que nous avons passé jusqu'à maintenant pour TOUS nos appels... Ça sonne! Le numéro composé a été remplacé par le bla bla bla bla...  Je note le nouveau numéro, dans le noir et j'appele ce nouveau numéro. "Votre balance est de 2,50Euro" Ouin, ça descend vite... "Vous ne pouvez rejoindre ce numéro". Hein? Je recompose encore une fois, dans le noir j'ai probalement accroché un mauvais piton. "Vous ne pouvez rejoindre ce numéro".  Bon, alors j'ai dû mal noter. On recommence alors!

J'ai le bon numéro mais je ne peux toujours pas le rejoindre. Je vais voir Jean-Yves et j'essaie avec son cellulaire et ça fonctionne. Bon probablement que je ne peux pas rejoindre ce numéro avec une carte d'appel.  Je retourne donc voir sur  Internet et je trouve un autre numéro. (au moins la salle d'ordinateur a l'électricité).

Je remonte dans le noir réessayer. Alan (qui est revenu hier en passant) me prête son IPod pour faire un peu de lumière. "Votre balance est de 1,50Euro"... Pas beaucoup! Mais au moins, je peux rejoindre le numéro, enfin!

La petite madame au bout du fil est bien gentille. Je lui explique mon problème et elle commence à faire la correction. OUF! Elle me pose des questions de numéros de vol auxquelles je réponds en consultant mes notes dans le noir. Tout va bien. Même l'électricité revient!

BBBIIIIPPPP. Un son étrange dans le téléphone. "Madame, c'est possible que la ligne coupe puisque j'aurais terminé les minutes disponibles sur ma carte d'appel" "Bon alors, vous dites que c'est le vol 4281 Paris-barcelone que vous remplacez par le 4264 Berlin-Paris. Pas de problèmes" Alors que je l'entends pianoter sur un clavier d'ordinateur, la ligne coupe! C'était presque réglé et la ligne coupe!

AAARRGGG! Je redescends à la salle d'ordinateur. "Quelqu'un a une carte d'appel?" Tout le monde en a une... mais pour pour des appels en France! Zut! Je vais demander à Jean-Yves alors...

L'électricité coupe encore. Il fait très noir pour me rendre au bureau de Jean-Yves. Yuka me prête son cellulaire pour me servir de flashlight.

Jean-Yves est à côté de la boîte électrique, en train de rebrancher des fils. Pas vraiment le temps de le déranger. Mais pour être certain de pouvoir lui demander dès qu'il sera libre, je me propose pour tenir sa lampe de poche. Ça semble compliqué à rebrancher son truc. Un fil, une vis... Les secondes passent... Finalement, l'électricité revient! Yé! Je demande le cellulaire de Jean-Yves, il veut bien me le prêter! Yé encore!

Je rappele au même numéro. Pas de réponse. Je réessaie. Pas de réponse. 15minutes plus tard, pas de réponse. 30minutes plus tard, toujours pas de réponse.  AARRRGG! Je suppose que les bureaux sont fermés!

Je vais sur leur site internet et j'envoie un message expliquant toute la situation (ligne coupée, interface qui se met par défaut à Paris-Barcelone, etc.). Une fois envoyée, un message m'indique que ma demande sera traitée dans les 20jours ouvrables! Zut zut zut!

En plus, le souper était en retard d'une heure et je mourrais de faim! Quelle journée!

Laissez-moi vous dire que quand je suis allé me laver, en fin de soirée, le stupide-pommeau-de-douche-qui-m'énerve semblait bien anodin comparé à tout le reste de ma journée!