09 mars 2006

Les charentaises en moumoute de Fabrice sont usées... Quoi? Vous savez pas c’est quoi des charentaises en moumoute? Si je vous dis “des pantoufles en poils”, vous comprenez?

Ce soir au bar, nous avons bien ri! Nous avons tenté de donner un cour de prononciation québécoise à des Français. Même en essayant de retranscrire phonétiquement notre accent, les français n’y arrivait pas. Par exemple cette phrase québécoise: “Tu m’payes un verre?” a été écrite de cette façon: “Tsum pèye in vaïrre?”  (une approximation de l’accent). Je croyais que ça allait être facile à lire... Étrangement, la prononciation des “r” se faisait comme en anglais, le “i tréma” disparaissait et une fois lue, la phrase sonnait plutôt comme ceci: “Toum payeu inn veuwre”... Outch!

Dans notre liste de phrase nous avions aussi:
-Koudon, douss ke té?
-Tchek moé l’bâdé de ste pétar-là!
-Pâd chikann dan ma kabann!
-Obin tabarnouche!

Évidemment, aucune phrase ne s’approchait de l’accent de la région montréalaise...

Malgré toutes les drôleries de la soirée, Évelyne, une des propriétaire du bar, était bien triste. Son chien, très vieux et dans un piteux état, est décédé. En fait, on l’a endormi pour mettre fin à ses souffrances (il arrivait à peine à marcher). La pauvre Évelyne pleurait encore la perte de son chien hier soir. C’est triste.

Par contre, Fabrice, l’autre propriétaire du bar, veut lui faire un cadeau pour la consoler. Ce cadeau est une toile de son chien à partir d’une photo. Une toile de type dyslexique de Ani Müller! Ce n’était pas du tout l’intention de Ani de faire de petits contrats durant son séjour au Camac. Cette toile s’inscrit toutefois dans le projet qu’elle est venue faire en France. Ce projet “dialogue” consiste à parler d’une expérience négative avec quelqu’un et d’en faire ensuite une toile. Fabrice a même insisté pour qu’Ani peigne avec SON style, montrant en exemple le “Roaring Lion” et le “Rhinocéros”. Cette dernière oeuvre est d’ailleurs dans la même famille que ce qu’elle peint ici. Donc, ce n’est pas un contrat, mais plutôt une oeuvre dont la vente est assurée!

Il n'y a rien eu d'autre de vraiment intéressant aujourd'hui. Jean-Yves a encore un peu chicané Ani à propos des toiles qu'elle ne devait pas utiliser. Ani a préparé des photos pour ses prochaines toiles. J'ai écrit 1000 mots même si ce fut très difficile. Frida a mangé un oiseau... Ben oui, la chatte du Camac, toujours si mignonne et affectueuse, chasse les oiseaux. C'est normal. J'ai juste resté surpris quand j'ai entendu de petits craquements à l'extérieur de la salle d'ordinateur où j'écrivais. C'est croustillant un oiseau!

2006_03_08_frida_oiseau

Nous avons vraiment repris notre routine comme nous l'avions laissée au mois de Janvier. Nos journées semblent moins époustouflantes. Je vais tenter de trouver une façon de rendre le blog plus divertissant...

bouffe: poisson et ratatouille
météo: environ 12̊C, pluie

Posté par DeBleu à 13:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Les charentaises en moumoute de Fabrice sont

  • Gourmandise?

    Les chats se nourissent aussi de souris.

    Aurons-nous des photo de cela demain?

    Cest dégueulasse.

    Posté par Paul, 09 mars 2006 à 13:08 | | Répondre
Nouveau commentaire